Menu

Article

0 Commentaire

DZAWUZA OU FETE DES PREMICES DANS LE KLOTO SOUS LE SCEAU DU PATRIMOINE CULTUREL AU SERVICE DU DEVELOPPEMENT

Categories: 

Les natifs de Kloto ont célébré le samedi 20 août à Kpalimé dans une ambiance de joie, de retrouvailles et d’allégresse leur fête traditionnelle «Dzawuza ou fête des prémices» édition 2016. Placée sous le signe du développement économique autour du thème «Promotion et valorisation du patrimoine socio-culturel pour un développement harmonieux de Kloto», cette manifestation offre l’opportunité à la population de Kloto de revaloriser sa culture et d’en démontrer sa richesse.

DZAWUZA OU FETE DES PREMICES DANS LE KLOTO Sous le sceau du patrimoine culturel au service du développement Une procession des garants des us et coutumes de la préfecture. Le ministre Guy Madjé Lorenzo s’adressant aux populations. Le passage du groupe Ablafo. (Suite de la P. 1) ETHIQUE ET DEONTOLOGIE DES SURVEILLANTS DE PRISON Le ministre Pius Agbétomey a bouclé sa tournée de sensibilisation ( Suite P. 4) Dzawuza qui signifie, offrande des prémices est avant tout une manifestation de la reconnaissance envers Dieu et les mânes des ancêtres qui ont favorisé de bonnes récoltes. C’est aussi l’occasion de solliciter de ces mêmes puissances leur clé- mence pour la réussite de la saison prochaine. Elle donne aussi le ton à la commémoration de la nouvelle igname et d’autres produits de l’agriculture.

La célébration de cette fête des moissons est une occasion de retrouvailles et de partage qui permet aux natifs de se ressourcer afin de puiser de leur patrimoine culturel et historique commun la substance nécessaire pour avancer. Elle permet donc de découvrir les valeurs traditionnelles artistiques et culturelles des différentes populations de Kloto.

C’est un véritable facteur d’unité dans la mesure où elle donne l’opportunité aux filles et fils de se retrouver, de revisiter leur passé commun en vue de continuer la marche vers le modernisme en se référant au patrimoine que les ancêtres leur ont légué. Pour le ministre de la Communication, de la Culture, des Sports et de la Formation civique, la richesse du patrimoine culturel de cette préfecture mérite d’être mise au service du développement de toute la communauté. La sauvegarde et la promotion sont des impératifs auxquels ne sauraient se dé- rober les fils et filles de Kloto. II a invité à cette occasion les natifs à s’impliquer encore plus dans la recherche de solutions innovantes en vue du développement de la région.

Il a ajouté que ces moments de retrouvailles doivent être mis à profit pour ré- fléchir et échanger sur les problèmes de développement de la préfecture. «Aucune réalisation durable ne pourrait être possible tant que nous ne serons pas unis, tant que nous ne prendrons pas conscience que l’unité fait la force», a déclaré le ministre à la population. II a poursuivi en disant que le développement de la préfecture ne peut se faire ni par un seul individu, ni par une seule formation politique ou religieuse. «C’est dans l’union, la pré- servation de la paix et de l’unité, la ré- conciliation nationale que les filles et fils de Kloto doivent se, tendre la main pour jeter les bases d’un nouvel élan pour le développement de Kloto», a conclu le ministre Lorenzo. Auparavant, le président du comité d’organisation M. Agbéti Kodzo Constant a précisé que Dzawuza a été relancée le 29 août 2015 par les filles et fils de Kloto après 27 ans de léthargie. II a ensuite présenté la carte postale de la préfecture et exprimé sa gratitude au chef de l’Etat pour sa politique de développement économique et social et à tous ceux qui ont contribué aux succès de cette célébration. Le préfet de Kloto, M. Assan Koku Bertin a indiqué que Dzawuza est un événement fédérateur des énergies au service du développement de cette localité. II a précisé que Kloto regorge d’énormes potentialités pour son développement, mais ce développement exige des conditions qui sont entre autres, la paix, la sécurité, l’unité et la cohésion entre ses fils.

Plusieurs autres intervenants notamment le secrétaire général de l’Union Ewéto, M. Benjamin Agbéka, la présidente de la délégation spéciale de la commune de Kpalimé, Mme Agbédzi Aku, le chef supé- rieur de Kpalimé, Togbui Hon VI et le président des chefs traditionnels de Kloto, Togbui Tsaly X ont félicité le chef de l’Etat pour son appui au secteur agricole pour le bien-être des populations. Ils ont invité tous les fils et filles au travail pour le développement de la préfecture, dans un esprit de partage, de compréhension mutuelle, de réconciliation et de solidarité. L’ambiance de la fête a été entretenue par plusieurs groupes folkloriques, notamment Akpéssé, bobobo, atiméwu, les ablafo et les asanfo qui ont mis en valeur l’héritage culturel à travers les diverses danses, ayant permis aux femmes de Kloto de manifester toute l’immensité de leur beauté et aux «Assanfo et Ablafo» de se rappeler l’esprit guerrier et la té- mérité des aïeux. En avant-goût de la fête, les autorités et la population ont dégusté les mets issus des produits de la terre, et appré- cié le passage des groupes folkloriques, signe de démonstration culturelle de Kloto. La fête s ’ e s t poursuivie dans la soirée par des ré- jouissances dans les quartiers et bars de la ville ainsi que dans les cantons et villages de la préfecture.
Source (ATOP)